La véritable histoire du Spritz

La véritable histoire du Spritz

Le Spritz est un apéritif alcoolisé largement consommé dans les grandes villes de la Vénétie et du Frioul-Vénétie julienne, et également répandu dans toute l’Italie.

79688b5d0a6d72b7f50f0e1a3050424a_large
Au xixe siècle, Venise se retrouve dans les ambitions territoriales de l’empire autrichien, à qui elle succombe plusieurs fois.

Les ruelles de la ville voient débarquer des nuées de soldats autrichiens, accompagnés de marchands, diplomates, fonctionnaires venus de Vienne et d’ailleurs.

Dans les tavernes de la Vénétie, ils sont rebutés par le taux d’alcool des vins de la région, plus élevés que les breuvages auxquels ils sont habitués1. Naît alors la tradition de demander au serveur «d’arroser», «d’asperger» d’eau la vinasse. Et c’est de ce geste, spritzen en allemand, qu’est né le « spritz ». Le Spritz des soldats se composait alors de vin blanc et d’eau gazeuse.

aperol-spritz-easy-living-5july13_bt_330x330
Aujourd’hui, le Spritz est très populaire
Il se compose de vin blanc pétillant (du Prosecco en général), d’eau de Seltz auxquels viennent s’ajouter un alcool plus ou moins amer comme du Campari (Spritz bitter), très amer, qui donne une couleur rouge vif à la boisson, ou de l’Aperol, plus sucré, qui donne une teinte plus orangée1 (le Spritz dolce ou Aperol Spritz).

(D’ailleurs c’est cette boisson qui a imposé l’Aperol en France, encore inconnu il y a 2 ans alors que c’est une boisson mythique en Italie).

aperol-cl-100

Il existe aussi une version plus rare avec du Cynar, de couleur noire ambrée. S’y ajoutent en général une olive et une rondelle de citron, d’orange ou d’orange sanguine (immergée dans le verre).

– L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – A consommer avec modération –

Share